Vaincre ses peurs! : difficile, ardu, possible ou impossible?

Vaincre ses peurs! : Selon vos croyances, est-ce difficile, ardu, possible ou impossible, d’après vous?

-Pour quelle raison enlever les peurs vous permettront de mieux guérir. –  Qu’est-ce qui peut vous en empêcher? La constellation systémique; c’est la meilleure méthode pour la résolution d’un problème.

Je pourrais aussi bien vous dire que vous pouvez vaincre la colère, la tristesse, la dépression ainsi que de décider de vous sortir de la mélancolie ou de faire preuve de résilience à la suite d’une perte. Les peurs ou les autres émotions fonctionnent sensiblement de la même façon. Il suffit d’apprendre comment ça fonctionne pour mieux les désamorcer.

Changer et vouloir améliorer sa condition est souvent vue comme si c’était un GROS travail sur soi ce qui peut raviver vos peurs, vous rebuter et vous amener carrément dans la résistance.

Par exemple, les peurs sont nos plus vieilles émotions de survie. Elles sont gérées par le cerveau limbique ou archaïque à la base du crâne. Ce dernier prend en charge votre corps pendant que vous avez peur. Il est donc impossible de s’y soustraire une fois qu’elles sont bien enclenchées. Les peurs génèrent dans le corps des symptômes physiques importants et très débilitants parfois. Ces symptômes sont liés à la libération d’hormones dans votre système telles que de l’adrénaline et des cortisols (l’hormone du stress). Ces 2 dernières préparent le corps à réagir à la peur et à passer à l’action de 3 façons possibles soit à attaquer, à fuir ou à paralyser.

Enlever des peurs vous permettra de mieux guérir.

La plupart du temps, les gens vivent dans la peur.  Je ne parle pas de la peur constante d’un danger imminent quoique pour certains, ce soit leur réalité. Je parle ici de vivre avec un faible niveau de peur toujours présent au fond de vous ce qui en fin de compte, vous prive de bien vivre votre vie et de réaliser vos rêves.

La peur tout comme les émotions peuvent avoir des effets dommageables sur votre santé. Les peurs arrêtent les fonctions normales de vos intestins où réside votre système immunitaire, vous mettant plus à risque de maladies. Les peurs court-circuitent votre cerveau en l’inondant d’hormones de stress. De plus, la peur a une façon d’attirer ce qui vous fait le plus peur.

Les peurs ne sont qu’un type d’émotions. Les émotions ne sont que des symptômes au même titre que les symptômes physiques sont un présage à l’apparition d’une maladie. Vous avez certainement ressenti toute une panoplie d’émotions selon les blessures inscrites en vous et que vous avez amassées au cours de vos expériences de vie. Ces blessures sont emmagasinées dans votre mémoire et dans votre corps.  Elles réapparaissent sans crier gare selon la volonté de votre cerveau gauche. Vous ne réalisez pas tout le processus derrière qui vous amène au point d’être totalement envahi par vos émotions. Plus, vous le connaissez et plus, vous devenez attentifs à son fonctionnement et plus, vous pouvez reprendre le contrôle sur vos émotions, en les apaisant jusqu’au point de les arrêter. Vous retrouvez ainsi le calme et la paix désirée. Ce sont des sentiments de pouvoir et de bien-être qui naîtront au fond de vous, car vous savez comment faire. Cet apprentissage est plus facile que vous vous imaginez. C’est seulement votre cerveau gauche qui veut bien vous faire croire et vous faire penser que c’est difficile ou impossible.

Qu’est-ce qui vous en empêche, le savez-vous? Peut-être me répondrez-vous :

  • Je ne sais pas comment faire. Ça semble trop difficile!
  • C’est trop de travail sur soi, trop compliqué, trop d’investissement. Je n’ai pas le temps.
  • Je suis hypersensible, j’ai toujours les émotions à fleur de peau. Y a rien à faire, c’est ce que je suis.

Qu’est-ce que votre babillage (la voix dans votre tête) vous chante pour justifier qu’il est préférable pour vous de ne rien faire?

Avez-vous déjà pris le temps d’écouter votre babillage?

Savez-vous comment faire?

C’est entre autres ce que je vous enseigne.

Je vous dit qu’il y a toujours quelque chose à faire, car ce ne sont que vos programmations qui vous jouent dans les pattes. Donc, vous pouvez changer vos programmations, même les vieilles du passé bien incrustées.

Faites confiance à l’Intelligence de cette partie plus grande que vous qui veut vous amener vers un bien-être et une joie de vivre. Lui faire confiance, c’est vous faire confiance.

Il y a plusieurs facteurs qui vous influencent. Plus on les connaît et plus, on peut les déjouer et les contourner pour vous amener à atteindre votre but.

Voici, 3 exemples de peurs qui bloquent votre besoin à vous sentir mieux ; il existe des mécanismes d’évitement et de protection mis en place par ce même cerveau gauche afin d’échapper au changement. Les peurs font partie de ces mécanismes. Une des peurs importantes qui joue un rôle dans votre résistance au changement est celle de perdre votre sentiment d’appartenance au clan dont vous faites partie c.-à-d. la famille ou un groupe. Dans toutes nos relations, nous recherchons toujours ce sentiment d’appartenance. Il s’installe dès la naissance et produit en vous un sentiment de sécurité, et ce, même si la relation est pourrie. Votre place est maintenue et acceptée au sein du clan en fonction de vos comportements dans ce groupe. Dès que vous décidez de changer votre façon de fonctionner, cela va impliquer que les autres devront s’ajuster et changer eux-mêmes. Voyez-vous la difficulté? Vous pouvez alors faire face à un refus global de leur part ce qui rend votre tâche plus ardue pour améliorer votre situation.

Déjà au départ, de changer vos comportements pour vous sentir mieux implique que vous faites face à 2 grandes peurs ; la peur du changement et la peur de l’inconnu. De plus, votre résistance au changement peut s’amplifier lorsque vous devez faire face aux autres. Le clan pourrait se rebuter à vos changements de comportements ce qui ferait naître en vous une grande insécurité et la crainte d’être exclus du groupe ou de votre clan. Et voilà, c’est pourquoi l’exclusion de la famille est une des plus profondes blessures de rejet qu’une personne peut expérimenter dans sa vie. Nous portons tous au fond de nous cette souffrance et ce genre de rejet. L’humain fera tout son possible pour l’éviter à tout prix. Les mécanismes inconscients vous obligeront à ne pas répondre à vos besoins les plus fondamentaux et parfois, plusieurs vont décider de reculer au lieu de s’en sortir juste pour continuer à faire partie d’un groupe ou de son clan.

Peu importe, vos émotions ressenties, vous devez savoir la procédure pour retrouver la paix intérieure. Si vous êtes intéressées, faites-le-moi savoir. Je prépare bientôt une rencontre en ligne sur les émotions. Entre temps, je suis toujours libre pour vous faire une lecture en constellation systémique pour voir ce qui vous bloque.  Par la même occasion, nous mettrons déjà en place la résolution du problème.