Allez aux delà de vos limitations, pourquoi?

Qu’est-ce que des limitations?

Selon Eckhart Tollé; «il arrive un temps où nous avons besoin de poursuivre notre croissance. Notre expansion personnelle nous demandera de surmonter nos limitations.

Comment y arriver? Quand vous êtes présent, quand votre attention est totalement mise sur l’ici et maintenant, cette présence circulera et transformera tout ce que vous faites. C’est à cet instant que vous devenez vivants et remplis de joie dans ce que vous créez. Bien entendu, vous ne pouvez pas avoir cette présence à moins de devenir ami avec le moment présent».

J’aime beaucoup lire Tollé depuis quelques années, il me permet de m’ouvrir de plus en plus à la conscience et à mettre en pratique l’utilisation du moment présent pour y arriver.

Sentez-vous cette pulsion ou ce goût de surmonter vos limitations?

Premièrement, définissons-les!   En gros, disons, qu’être aux prises avec une maladie grave ou chronique, de la faiblesse physique ou des douleurs ce qui nous oblige à changer totalement nos habitudes de vie et où il y a peut-être un avant et un après. Le manque d’argent ou un problème financier ou toutes pertes tragiques sont aussi des limitations. Vos peurs, vos paniques, vos pensées ou tout ce qui vous limite et brime votre liberté.

Voici, d’autres exemples; quand je m’investis à acquérir de nouvelles habiletés et des connaissances ou que vous apportez de nouvelles actions créatives dans ce monde qui améliorent votre vie et celles des autres. Ça peut être une pièce de musique, un livre, un service que vous offrez, une fonction que vous exercez, une entreprise ou une organisation que vous avez lancée ou aussi toute contribution vitale à un organisme philanthropique. Tout cela aide à l’expansion de la conscience.

Savez-vous qu’une façon simple et facile pour y arriver est d’apprendre à utiliser la méditation Mindfulness, appelé aussi la méditation de la pleine conscience du moment présent comme moyen efficace pour diminuer vos souffrances et vos douleurs?

  • Pourquoi souffrons-nous?
  • Si je vous disais que vous pouvez arrêter de souffrir, que me répondriez-vous spontanément?
  • La souffrance physique ou psychologique sert-elle à quelque chose d’après vous?
  • Souffrez-vous intérieurement?
  • Êtes-vous passé maître à cacher aux autres et à vous-mêmes, sous un masque de «Vive la vie, tout va bien ou celui de l’humour», cette souffrance au fond de vous qui gruge votre énergie et vous épuise?
  • Quels sont les mots que vous vous dites dans votre tête? Votre babillage intérieur, le connaissez-vous?
  • Chacun a ses raisons de vivre avec sa souffrance, quelles sont les vôtres?

Tout le monde a des limitations qui les font souffrir, moi aussi, même après autant d’années à travailler sur moi. Mon être à besoin d’expansion. La seule différence maintenant, c’est que je ne souffre pas longtemps, pas plus que quelques minutes ou quelques heures au pire, et je ne m’effondre plus dans des émotions négatives interminables. Je sais quoi faire pour retrouver rapidement la paix et la joie et je sais comment le faire.

Les limitations ou le manque de liberté sont ce qui fait le plus souffrir notre être «notre âme».

Si je vous donnais une baguette magique qu’est-ce que vous transformeriez LÀ, tout de suite ? Un ou une meilleure quoi…

La souffrance est là pour nous faire signe, pour nous aider à nous en sortir et nous montrer nos déséquilibres. Ça fait des siècles et des siècles que nous sommes conditionnés à tolérer, à subir et à survivre dans la souffrance parce que nous avons appris que c’est comme ça que ça fonctionne, que nous n’avons pas le choix et qu’en quelque part, nous avons intégré que c’est bon pour notre salut et notre rédemption. Tout le monde souffre, donc nous aussi. C’est normal.

Oui, la souffrance fait partie de la vie, mais surtout à cause de nos conditionnements. Est-ce normal et nécessaire de souffrir longtemps et de nous effondrer dans la douleur parce que nous avons acquis la croyance qu’il faut la subir et qu’elle doit faire partie de l’existence?

Je vous dis NON! Ce n’est que des conditionnements que le cerveau gauche, «l’égo» veut bien nous laisser croire pour garder les choses comme elles sont et maintenir en place ce qu’il a créé. C’est fou, n’est-ce pas. Plus, vous êtes conscient de son fonctionnement et plus, vous serez libres et heureux.

Salut! Et à la prochaine. Prenez le temps de bien prendre soin de vous. Vous en valez la peine. YYY